Retour page principaleHit-Parade



A sa fondation en 1861, la Compagnie Générale Transatlantique s'engageait à assurer la ligne de l'Atlantique Nord pour le plus grand prestige de la France. Cette ligne sera ouverte en 1864.
Sur les quarante et un paquebots qui, en un siècle, maintinrent le pavillon de la France,
en voici les principaux.


Les "FRANCE"
Le premier du nom. Paquebot en fer, construit à Penhoët, 108 mètres, 850 CV, 13 noeuds.
Lancé le 1er octobre 1864.
En 1874, il était transformé : allongé de 12 mètres, on lui enlève ses roues à aubes.
Le même que ci-dessus transformé :machine plus puissante, à hélice. Un troisième mât a été ajouté. Entre deux voyages, participa à l'expédition du Tonkin. Vendu à la démolition en 1910.
Deuxième du nom, construit aussi à Penhoët en 1912. En acier, 4 hélices, 218,83 mètres, 45 000 CV, 22,8 noeuds. Réquisitionné en 1915. En 1918, repousse au canon une attaque de sous-marin.

Plus de détails



WASHINGTON (1864/1899)
Deux mâts, en fer, 850 CV, 12 noeuds : ouvre la ligne régulière le 5 juin 1865


LA FAYETTE (1864/1906)
A roues, transformé à hélice en 1868. Prix de la traversée 1ère classe : 700 francs


NAPOLEON III (1864/1873)
A roues. Allongé de 17m, transformé à hélice en 1873 devient le VILLE DU HAVRE


NOUVEAU MONDE (1865/1904)
A roues. Transformé à hélice, allongé de 15 mètres devient le LABRADOR


PEREIRE (1866/1924)
Prévu à roues mais transformé à une hélice. Vendu aux Anglais en 1888


PANAMA (1866/1908)
A roues. Il fut transformé à hélices en 1875 et prend alors le nom de CANADA


VILLE DE PARIS (1866/1900)
Sister ship du PEREIRE. Vendu, devient le BISHOFF. Echoué dans l'Elbe


LABRADOR (1875/1904)
C'est le NOUVEAU MONDE après sa tranformation : 1 hélice et 15 mètres de plus


LA NORMANDIE (1883/1912)
Commence la série prestigieuse des provinces. Gréé en quatre mats. 16 noeuds


LA CHAMPAGNE (1886/1915)
Quatre mâts, 150 mètres, 9 000 CV, 17,5 noeuds. Echoué en 1915


LA TOURAINE (1891/1923)
Pour la première fois, 2 hélices. 19 noeuds, record de la ligne pour l'époque


LA LORRAINE (1900/1923)
Pour la première fois, la voile n'est plus envisagée comme propulsion. 20 noeuds


LA SAVOIE (1901/1927)
En acier. Deux hélices, 170 mètres, 22 000 CV, 20 noeuds


LA PROVENCE (1906/1927)
Premier bateau muni de la T.S.F. et imprimant un journal à ses passagers


LE CHICAGO (1908/1936)
C'est le premier paquebot classe unique. Rebaptisé le GUADELOUPE en 1926


PARIS (1921/1939)
4 hélices, turbines à triple expansion. Fut incendié dans le port du Havre


DE GRASSE (1924/?)
Deux cheminées. Vendu en 1953 au Canada. Rénové à une cheminée. Revendu à l'Italie


ILE DE FRANCE (1927/?)
Record des sauvetages en Atlantique
(surnommé le Saint Bernard des océans). 4 hélices, 241 mètres, 55 000 CV, 23 noeuds


COLOMBIE (1931/1964)
2 hélices, à turbines, 155 mètres, 8 800 CV, 16 noeuds.
En 1939, il fut réquisitionné par la Marine Nationale et armé en croiseur auxiliaire


CHAMPLAIN (1932/1940)
2 hélices, à turbines, 25 000 CV, 20 noeuds. Perdu par faits de guerre


LE NORMANDIE (1935/1942)
313,75 mètres. A détenu le Ruban bleu. Incendié


LIBERTE (1950/?)
Ex EUROPA. Pris à l'Allemagne au titre des réparations. Construit en 1930, 24,5 noeuds


FLANDRE (1952/?)
2 hélices, 42 000 CV, une seule cheminée, 181 mètres, 25 noeuds



Retour Historique